lundi 22 octobre 2012

MERCI


je  voulais  vous  dire  aussi  
que  le  jour  de  l' enterrement  il n' y avait  ni fleur  
ni  couronne  , rien qu' un don 
pour  la  recherche   sur  Charcot-Marie- Tooth
qui  a  été  remis  à  la  déléguée  de  l' AFM  ( téléthon ) 



                                   avec  toute  ma  tendresse 

                                                             IRIS

9 commentaires:

  1. Que c'est triste de se dire qu'on ne se reverra plus sur terre; je pense à apollinaie et t'offre et à ton frère ces adieux:
    J'ai cueilli ce brin de bruyère L'automne est morte souviens-t'en Nous ne nous verrons plus sur terre Odeur du temps brin de bruyère Et souviens-toi que je t'attends

    RépondreSupprimer
  2. Je suis d'accord avec Anne qui t'offre de bien jolis vers comme elle sait les choisir!
    Mais comme elle aussi, je crois, qu'un jour vous vous retrouverez, ainsi que l'amour et la complicité qui vous unissaient , et qui eux, ne mourront jamais!
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  3. Les mots semblent vides quand on les offre dans de telles circonstances , on voudrait les charger de réconfort et de courage plutôt . Le temps adoucira cette peine mais les souvenirs les plus précieux te donneront la force de ne jamais oublier ton grand frère tant aimé .

    RépondreSupprimer
  4. J'ai beaucoup de mal à dire quelque chose dans de telles circonstances..... Il restera à tout jamais dans ton coeur....
    Bon courage
    Laure

    RépondreSupprimer
  5. Encore beaucoup de courage, j'ai pas de mots, mais je t'mbrasse trés fort.
    Bisous
    Rosa

    RépondreSupprimer
  6. je suis de tout coeur avec toi et te souhaite du courage.
    bien amicalement
    Sophie

    RépondreSupprimer
  7. La Fée Clochette23 octobre 2012 à 09:16

    Comment te dire ce que je voudrais te dire ? les mots me manquent, l'émotion les étouffent ! Voilà 32 ans que mon frère chéri est parti et il ne se passe pas un jour sans que je pense à lui. Ta douleur, je la ressent. Ce sentiment d'impuissance contre cette douleur, il faut l'accepter, l'apprivoiser et le transformer en une force sublime qui ouvre ton coeur aux autres, à ceux qui sont là, avec toi, qui t'aiment et qui, grace à leur amour pour toi, partage le poid de ta souffrance pour l'allégée un peu. Cet amour, prend le sans modération, c'est la seule chose qui t'aidera. Je t'aime et aujourd'hui, j'aimerai tellement avoir une baguette magique pour faire disparaitre la tristesse !!!
    La Fée Clochette.

    RépondreSupprimer
  8. À partir de ce moment courage, il faut penser que le souvenir reste toujours dans le coeur avec une partie de notre être aimé.

    RépondreSupprimer
  9. coucou Edith,
    je ne savais pas pour ton frère,
    je suis sincèrement désolée il restera dans ton coeur
    toutes mes meilleures pensées pour toi
    Claudine

    RépondreSupprimer

Laissez moi un petit mot, même si justement ce n'est qu'un mot..
à bientôt

Pour vous aider à publier votre commentaire:
dans la liste déroulante :
- Si vous avez un compte Google , Identifiez vous
- Si non inscrivez votre Nom et votre URL
- Pour les autres choisissez le lien Anonyme , Vous pourrez signer directement dans votre commentaire
Publiez et j'aurai le plaisir de vous lire . Merci !