AUTOMNE

samedi 25 octobre 2014

FARANDOLES D 'AUTOMNE AVEC JANE



Je  suppose   , dit  Elinor   que  votre   cher   Norland   

est  comme   il  l'est  toujours   à  la  fin  de   l'automne   

les   bois  , les  sentiers  couverts   de  feuilles   mortes   




___    Oh   , s'écria    Maria   , avec  quelles  ravissantes   sensations

je   voyais   tomber  ces   feuilles  !





Quels   délices  , quand  je  me  promenais

de  les  voir   tourbillonner   autour   de  moi   




emportées  par   le  vent   ou  entrainées   dans  le  ruisseau  




quel   sentiment   de  douce  mélancolie  m'inspiraient   

ces  arbres   défeuillés  ,  cet  air   sombre   de  l'automne  





ces   feuilles    jaunes   et   flétries  qui   résonnent   sous   mes  pas



actuellement   personne  ne  les   regarde   

on  les  dédaigne  et  on  se   hâte  de  les  ôter  




______tout   le   monde   , dit  Elinor  n'a  pas  la  même  passion

que   vous   pour   les  feuilles   d'automne  

extrait   de   "  Raisons   et  Sentiments  "  de   JANE   AUSTEN   


par  un   matin  de  brume   , 

J'ai  aperçu   Jane   flanant   dans   mon  jardin   



Bonne   semaine   à  tous   

et  un  grand  merci   pour  tous  vos  commentaires   si  chaleureux  



je   vais   essayer   d' aller   marcher   dans  les  allées   de  mon  jardin  

merci   à  Bernadette  à  qui  j'ai  pris  quelques  photos  ♥


IRIS


samedi 18 octobre 2014

OMBRE & LUMIÉRE

photo  du  samedi  chez  

AMARTIA



« Il n'y a pas de lumière sans ombre.  »

 Louis Aragon

Qui   c'est  ?   un  loup  ,  un  lapin  ,  un  renard  

non   c'est  un  CHAT   , il  a  donc  une  âme  !!!




                                                                                  image  du  net  

 Dicton  Chinois

                           Faire   attention  de  ne  pas  marcher  sur  l'ombre

                                          de  son  voisin  



                                             
                                                                                        image  du  net  

Même    les  chats   prennent   la  couleur   de  l'automne  





Bonne   semaine   à  tous   

un   GRAND   MERCI   pour  tous  vos  commentaires

Une  pensée   à  Pétales  de  fée   ,  Maryse  ,  Patou  , Camille  , Joëlle  , Anne  

et   bien  d'autres   que  je  ne  connais  pas   à  qui  j'envoie  tout  mon 

soutien   

à   très  bientôt   

D'autres  participants  chez   AMARTIA

                                                                    IRIS




samedi 11 octobre 2014

L'automne, l'automne merveilleux, ::::::::



Le brouillard a tout mis 

Dans son sac de coton 

Le brouillard a tout pris 

Autour de ma maison 







Plus de fleur au jardin, 

Plus d’arbre dans l’allée ; 

La serre du voisin 

Semble s’être envolée. 








Et je ne sais vraiment 

Où peut s’être posé 

Le moineau que j’entends 

Si tristement crier      (  Maurice  Carême)




Salut ! bois couronnés d’un reste de verdure ! 

Feuillages jaunissants sur les gazons épars ! 

Salut, derniers beaux jours ! Le deuil de la nature 

Convient à la douleur et plaît à mes regards ! 




Je suis d’un pas rêveur le sentier solitaire, 

J’aime à revoir encor, pour la dernière fois, 

Ce soleil pâlissant, dont la faible lumière 

Perce à peine à mes pieds l’obscurité des bois ! 





Oui, dans ces jours d’automne où la nature expire, 

À ses regards voilés, je trouve plus d’attraits, 

C’est l’adieu d’un ami, c’est le dernier sourire 

Des lèvres que la mort va fermer pour jamais ! 




Ainsi, prêt à quitter l’horizon de la vie, 

Pleurant de mes longs jours l’espoir évanoui, 

Je me retourne encore, et d’un regard d’envie 

Je contemple ses biens dont je n’ai pas joui ! 





Terre, soleil, vallons, belle et douce nature, 

Je vous dois une larme aux bords de mon tombeau ; 

L’air est si parfumé ! la lumière est si pure ! 

Aux regards d’un mourant le soleil est si beau ! 






Je voudrais maintenant vider jusqu’à la lie 

Ce calice mêlé de nectar et de fiel ! 

Au fond de cette coupe où je buvais la vie, 

Peut-être restait-il une goutte de miel ? 





Peut-être l’avenir me gardait-il encore 

Un retour de bonheur dont l’espoir est perdu ? 

Peut-être dans la foule, une âme que j’ignore 

Aurait compris mon âme, et m’aurait répondu ?... 






La fleur tombe en livrant ses parfums au zéphire ; 

À la vie, au soleil, ce sont là ses adieux ; 

Moi, je meurs ; et mon âme, au moment qu’elle expire, 

S’exhale comme un son triste et mélodieux.






L'automne, l'automne merveilleux, mêlait son or et sa pourpre aux dernières verdures restées 

vives, comme si des gouttes de soleil fondu avaient coulé du ciel dans l'épaisseur des bois.

Maupassant 





Promis   la   semaine   prochaine   je  fais   la  photo   du  Samedi  

Mais   là  je  vais  chercher   un  peu  de  réconfort   avec  une  bonne

tasse   de  thé   et  quelques   scones  , 

car  je  me  sens  " patraque "  



Toute   ma  tendresse    à  très   bientôt

et   de  tout  coeur   un  grand  merci  pour  vos  commentaires  

                                                            IRIS

vendredi 3 octobre 2014

L'automne      Monotone

Sans en faire des tonnes,

La nature meurt pour renaître un jour 


                                                                                   




Je méditais; soudain le jardin se révèle 

Et frappe d'un seul jet mon ardente prunelle. 

Je le regarde avec un plaisir éclaté; 





C’est l’heure exquise et matinale

Que rougit un soleil soudain.

A travers la brume automnale

Tombent les feuilles du jardin.




Leur chute est lente. Ou peut les suivre

Du regard en reconnaissant

Le chêne à sa feuille de cuivre,

L’érable à sa feuille de sang.





Les dernières, les plus rouillées,

Tombent des branches dépouillées :

Mais ce n’est pas l’hiver encor.






Une blonde lumière arrose

La nature, et, dans l’air tout rose,

On croirait qu’il neige de l’or.

François Coppée, Promenades et Intérieurs




L'air   aspire  à  la  fraicheur  et  à  la  pureté   de  l'automne 


                       petits  souliers  en  papier  de  Isabelle  Borchgrave                                              

Les   feuilles  mortes   craquent   sous  nos  pas   




L'odeur  acre  des  feux  de  bois  nous  entourent  



C'est   la   saison  des  asters   , bleu , rose  , lilas  





Et  les  fleurs  dorées   des  Chrysanthémes













petite   tilda   venant  de  chez      BRIGITTE    

                                                               



Je   me   suis  amusée   à  faire   des  photos  en  cercle

J'espère   que  l'effet   vous  plaira  

à  très  bientôt   

un  petit  coucou  à  NELINHA  pour  son  jeu   "  2  mots  &  2  photos

et  mon  bouquet   du  vendredi   chez   NELLY  

                                                                  IRIS