AUTOMNE

dimanche 30 décembre 2012

LE CHAT


Viens , mon  beau  chat , sur mon coeur amoureux ;
Retiens  les  griffes  de  ta  patte ,
Et  laisse -moi plonger dans tes beaux yeux,
Mêlés de métal et d' agate 


Lorsque  mes  doigts caressent à loisir
Ta tête et ton dos élastique
Et que ma main s' enivre du plaisir
De palper ton corps électrique ,



Un  chat  tendre  et  câlin 
je  l' entends  ronronner  aux moindres contacts
de mes mains 


A la recherche d' expériences  nouvelles 
de  découvertes  extraordinaires 


d' animaux  étranges  faits de  plumes 


une  curiosité  sans  mélange 


pour  tout  ce qui  bouge et  se  mange 


un chat  fera la chasse à une feuille  morte 
avec autant de vivacité qu' à une souris 



tout  ce  qu' on touche  devient  intéressant 
un peu  de peinture  
un peu de  musique ♪♪♫☼ ♫
tout  est  fascinant  
et exaltant 


et  pourquoi  pas  une  partie  de  poker♦♥♣♠ 
ils savent  que  c' est  un jeu de chatons!!!!!
et rien que  pour  ça  ils sont  les  rois 
chers  petits  innocents :::::::


Ils sont   allongés  là  , dans  le  confort 
douillet  des  coussins , au comble de l' extase



il  incarne  tout  ce  qui  est  doux 
soyeux et velouté 
c' est un rêveur ♥♥♥


C' est  LOLA  qui  m'a  tout  raconté
elle  sait  tout  de la  vie  d' un   " Greffier "


Un  ronronnement  de  félin,
quel qu'il soit ,
est  le  son  le  plus  réjouissant
qui  existe  sur  terre  .
  
                                On   ne  possède  pas un chat,
                                C' est  lui  qui  nous  possède

                                               IRIS 
poème de  Beaudelaire
Giroud Françoise 
peintures de Carl Réichert
                                               Faire un clic pour voire en plus grand       

lundi 24 décembre 2012

The Qeen's Dolls' House




LA   MAISON   DE   POUPEE
DE LA  REINE   MARY



            AU    CHÂTEAU  DE
                                                WINSDOR                      
                             
 






                         
JOYEUX   NOËL  

  
                                       IRIS 


                          

samedi 15 décembre 2012

CONTE DE NOËL

         
                   UN   CONTE  D ' HIVER

TEXTE  ET   ILLUSTRATIONS
                                                       JILL   BARKLEM

C' était  le  milieu  de  l' hiver 
Le  soleil  venait  de se  coucher,
Il  faisait  très  très  froid  ,
un vent  glacé  soufflait de l' est 
et se vent  promettait  la neige


                                                  Jeannette  , Pâquette  , cardon 
                                  se  mirent  à  la  fenêtre  pour  regarder  la  neige 
                                  tomber  à gros  flocons !!!!

Dans  les  profondeurs  des  sombres  racines de 
    BRAMBLY  - HEDGE
des  petites  lumières  apparaissaient  lorsque  
les  lampes  étaient  allumées  aux  fenêtres 







Beaucoup  d' autres  petites  lumières 
pouvaient  être  aperçues , quittant
le  magasin  , et se déplaçant rapidement
le long de la haie 




et  disparaissant  dans  des  trous  cachés  
au  milieu  des  branches  tordues 



Les  souris  avaient  senti  la  neige
et  se  précipitaient   chez  elles  pour
un  bon  souper  chaud  prés  du  feu 


elles  avaient  préparé  des Pâtés   ,  des  gâteaux  , 
des  puddings


 Le  boire  , le  manger  
tout  était  prés
Le   Bal  pouvait  commencer



Les  vers  luisants  avaient  été  chargés  de  l' éclairage
après  le thé  , le palais  était  terminé
tout  scintillait  sous  la  lumière  bleu



Basile  ,  Guillaume  ,  Cardon 
avec  les  violons  un  air  joyeux  commença




A  minuit  les  enfants  du  buisson  aux  mûres
furent  couchés





Basile  fit  flamber  un  punch  et  la  danse  
reprit  de  plus  belle  







     à  très  bientôt

MERCI   à  JILL   BARKLEM
Voir  Wikipédia  


                                                          IRIS
                                                                

 "quand la neige est  profonde,
que le champ est  endormi,
quand la prunelle  est bien ronde,
que l' étoile cloûte la nuit,
quand le ruisseau de  glace est pris,
un bal sous la neige réchauffe
    le coeur  des  souris "

samedi 8 décembre 2012

Promenade Blanche


Le  temps a  laissé  son  manteau
De  vent, de froidure et  de  pluie


Et  s' est  vêtu de  broderies,
De  soleil  luisant,  clair  et  beau 



           il  n' y a  bête  ni  oiseau
Qu' en son  jargon  ne  chante  ou  crie :


Le  temps  a  laissé  son  manteau  !



Rivière  , fontaine  et  ruisseau
Portent  , en  livrée  jolie,
Gouttes  d' argent , d' orfèvrerie  .


Chacun s'habille  de  nouveau:
Le  temps  a  laissé  son  manteau .


Les  cheminées  dégagent des  parfums  de  tarte  de  grand-mère 
Des  cris  de  joie ,
Des  boules  de  neige,
Le  ciel  et  ses  nuages  blancs 



Tout  est  ici  comme  une  vieille  France
Comme  un  voyage  du  temps  jadis 


C' est  la  plus  belle  promenade  blanche  de  ma  vie  






                                                    IRIS       
poème
de  Charles  d' Orléans  ( 1400 )
Extrait  d' un poème  
Elodie  Santos                                                         Faire un  clic  sur  les  images
                                                 pour  les  voir  en  plus  grand


samedi 1 décembre 2012

TEA TIME


Dans  la  vie, la gravité d' une situation
est diminuée de moitié  après  
une  bonne  tasse  de  thé 


La sagesse  de  tout  l' univers se  trouve
dans  une  tasse  de  thé  



On  peut  pardonner  un  meurtre ;
une  incorrection pendant le thé  jamais ::


Là  sous  un  ciel  rouge irrité
Une  dame  fière  et  sournoise
Montre en ses longs yeux  de turquoise
Miss  Ellen , versez - moi  du  thé 


Miss  Ellen  , versez - moi  le  thé
Dans  la  belle tasse  chinoise 


                                   LA  Rose  -  thé 


La  plus  délicate  des  roses 
Est , à coup sûr  , la  rose  thé
Son bouton aux feuilles  mis-closes
De carmin à peine est  teinté



Il n' est pas de rose assez  tendre
Sur la  palette  du  printemps,
Madame  , pour oser prétendre
Lutter  contre  vos  dix-sept  ans 


La  peau vaut mieux que le pétale
Et le sang pur d' un noble coeur
Qui sur la jeunesse s' étale,
De tous les roses est  vainqueur !
          Théophile  Gautier 



Voici  les  deux  derniers  rosiers 
plantés  dans  mon  jardin 
                                    Blériot   et  Piaget 


                                   Bonne  semaine  à  tous
                                                  
                                                       IRIS