SOUS   MON  ARBRE  

lundi 31 décembre 2018

Le train de ma vie


LE TRAIN DE LA VIE DE JEAN D'ORMESSON, 

UN TEXTE INSPIRANT SUR 

L'EXISTENCE



Le train de ma vie





« À la naissance, on monte dans le train et on rencontre nos parents.




Et on croit qu’ils voyageront toujours avec nous.


Pourtant, à une station, nos parents descendront du train, nous laissant seuls continuer le voyage…



Au fur et à mesure que le temps passe, d’autres personnes montent dans le train.



Et elles seront importantes : notre fratrie, nos amis, nos enfants, même l’amour de notre vie.




Beaucoup démissionneront (même éventuellement l’amour de notre vie), et laisseront un vide plus ou moins grand.




D’autres seront si discrets qu’on ne réalisera pas qu’ils ont quitté leurs sièges.




Ce voyage en train sera plein de joies, de peines, d’attentes, de bonjours, d’aurevoirs et d’adieux.



Le succès est d’avoir de bonnes relations avec tous les passagers pourvu qu’on donne le meilleur de nous-mêmes.


On ne sait pas à quelle station nous descendrons, donc vivons heureux, aimons et pardonnons.




Il est important de le faire car lorsque nous descendrons du train, nous ne devrons laisser que de beaux souvenirs à ceux qui continueront leur voyage.





Soyons heureux avec ce que nous avons et remercions le ciel de ce voyage fantastique.




Aussi, merci d’être un des passagers de mon train.



Et si je dois descendre à la prochaine station, je suis content d’avoir fait un bout de chemin avec vous.



Je veux dire à chaque personne qui lira ce texte que je vous remercie d’être dans ma vie et de voyager dans mon train. »






Des mots magnifiques qui nous invitent à aller à l’essentiel, à savourer l’instant présent et à exprimer notre gratitude pour les belles personnes qui illuminent nos vies.



Jean d’Ormesson nous a quittés le 5 décembre dernier, mais les mots d’une grande philosophie qu’il a inscrits sur le papier tout au long de sa vie lui survivront. Un exemple : ce texte particulièrement inspirant intitulé Le Train de ma vie. Un voyage de la naissance à la mort, qui rappelle les essentiels de l’existence.






samedi 15 décembre 2018

la photo du mois ( décembre )


Thème : Quotidien, choisi par Escribouillages (http://www.escribouillages.com/)
Note de l'auteur-e :
Un paysage, un objet, un personnage, un rêve, bref quelque chose de récurrent et qui orne la plupart de vos journées.


Image associée

Image associée
et oui mon quotidien c'est ça
deux en un

l'ordinateur et les chats
Image associée
bien sur j'ai d'autres occupations
la lecture , les fleurs , le jardin , la broderie
mais il fallait bien que je fasse un choix
Image associée

un  poème de  Jacques  Prevert  décrit très bien  le  quotidien 


Il a mis le café

Dans la tasse

Il a mis le lait

Dans la tasse de café

Il a mis le sucre

Dans le café au lait

Avec la petite cuiller

Il a tourné

Il a bu le café au lait

Et il a reposé la tasse

Sans me parler

Image associée

Il a allumé

Une cigarette

Il a fait des ronds

Avec la fumée

Il a mis les cendres

Dans le cendrier

Sans me parler

Sans me regarder

Image associée

Il s'est levé

Il a mis

Son chapeau sur sa tête

Il a mis son manteau de pluie

Parce qu'il pleuvait

Et il est parti

Sous la pluie

Image associée

Je devais mémoriser ce poème dans ma classe de français. C'est un beau poème!

Image associée

voici   la liste  de tous les  participants  

que vous pouvez aller  pouvoir    visiter  

Image associée

Akaieric,
Alexinparis,
Amartia,
Angélique,
Aude,
Betty,
Blogoth67,
Brindille,
Bubble gones,
Cara,
ChristL,
Christophe,
Cricriyom from Paris,
Céline in Paris,
Danièle.B,
DelphineF,
El Padawan,
Escribouillages,
Eurydice,
FerdyPainD'épice,
Frédéric,
Gilsoub,
Gine,
Giselle 43,
J'habite à Waterford,
Jakline,
Josette,
Josiane,
Julia,
Krn,
La Tribu de Chacha,
Lau* des montagnes,
Laurent Nicolas,
Lavandine,
Lilousoleil,
magda627,
Mamysoren,
Marie-Paule,
Mirovinben,
Morgane Byloos Photography,
Nanie,
Nanouk,
Nicky,
Pat,
Philisine Cave,
Pilisi,
Renepaulhenry,
Sous mon arbre,
Tambour Major,
Who cares?,
Xoliv',
écri'turbulente.

EDITH  

jeudi 15 novembre 2018

photo du mois de novembre


Thème : Abécédaire, choisi par écri'turbulente (https://ecriturbulente.com/)

Note de l'auteur-e : Ni calligraphie, ni broderie au point de croix, mais notre environnement champêtre ou urbain qui naturellement dessine les lettres de l'alphabet

. Attention, on n'arrange pas trois brins d'herbe pour qu'ils deviennent un N. On observe autour de soi, on photographie et c'est tout !



j' ai demandé   à  mes  2 loustiques

préférés  de  m'aider  à chercher   dans  le jardin 

une  lettre   pour aider  Martine  

à  construire   son  ABCdaire  


voici  ce qu'elles  m'ont  proposés  

la  lettre    V




Akaieric, Alexinparis, Amartia, Angélique, Aude, Blogoth67, Brindille, Cara, ChristL, Christophe, Cricriyom from Paris, Céline in Paris, Danièle.B, DelphineF, El Padawan, Escribouillages, Eurydice, Frédéric, Gilsoub, Gine, Giselle 43, J'habite à Waterford, Jakline, Josette, Josiane, Julia, Krn, La Tribu de Chacha, Laurent Nicolas, Lavandine, Lilousoleil, magda627, Mamysoren, Marie-Paule, Mirovinben, Morgane Byloos Photography, Nanie, Nanouk, Nicky, Pat, Philisine Cave, Pilisi, Pink Turtle, Renepaulhenry, Sandrin, Sous mon arbre, Tambour Major, Who cares?, Xoliv', écri'turbulente.

jeudi 1 novembre 2018

Le vent

DÉFIFOTO

pour  ce  1er   Novembre  nous  avons choisis

 "ALLÉE "

dans   le  parc   de  giverny   

Image associée

une   pensée   pour  tous nos chers   disparu(e)s


Résultat de recherche d'images pour "1er novembre gif"

Image associée


Sur la bruyère longue infiniment,

Voici le vent cornant Novembre ;

Sur la bruyère, infiniment,

Voici le vent


Abandoned

Qui se déchire et se démembre,

En souffles lourds, battant les bourgs ;

Voici le vent,


Le vent sauvage de Novembre.

Aux puits des fermes,

Les seaux de fer et les poulies

Grincent ;


MELUSINE.H

Aux citernes des fermes.

Les seaux et les poulies

Grincent et crient

Toute la mort, dans leurs mélancolies.




Le vent rafle, le long de l'eau,

Les feuilles mortes des bouleaux,

Le vent sauvage de Novembre ;

Le vent mord, dans les branches,

Des nids d'oiseaux ;

Le vent râpe du fer


Dans le jardin de grand père


Et peigne, au loin, les avalanches,

Rageusement du vieil hiver,

Rageusement, le vent,

Le vent sauvage de Novembre.



Halloween Illustration/Painting/Drawing inspiration

Dans les étables lamentables,

Les lucarnes rapiécées

Ballottent leurs loques falotes

De vitres et de papier.


Ces endroits abandonnés semblent provenir d'un autre monde... À la fois fascinants et magnifiques, ça doit être le pied de les visiter !


- Le vent sauvage de Novembre ! -

Sur sa butte de gazon bistre,

De bas en haut, à travers airs,


Nice to meet you..

De haut en bas, à coups d'éclairs,

Le moulin noir fauche, sinistre,

Le moulin noir fauche le vent,


lusitan

Le vent,

Le vent sauvage de Novembre.

Les vieux chaumes, à cropetons,

Autour de leurs clochers d'église.


Netley Abbey is a ruined late medieval monastery in the village of Netley near Southampton in Hampshire, England. Established1239-Disestablished 1536-7

Sont ébranlés sur leurs bâtons ;

Les vieux chaumes et leurs auvents


Partager sur FacebookTwitter Partager sur FacebookTwitter


Claquent au vent,

Au vent sauvage de Novembre.

Les croix du cimetière étroit,

Les bras des morts que sont ces croix,

Tombent, comme un grand vol,

Rabattu noir, contre le sol.


Linden Graveyard - a crumbling Victorian cemetery

Le vent sauvage de Novembre,

Le vent,

L'avez-vous rencontré le vent,

Au carrefour des trois cents routes,


John Atkinson Grimshaw, Moonlit Lane

Criant de froid, soufflant d'ahan,

L'avez-vous rencontré le vent,

Celui des peurs et des déroutes ;


suzieq4u: “ Source: tumblr.com ”

L'avez-vous vu, cette nuit-là,

Quand il jeta la lune à bas,

Et que, n'en pouvant plus,


Tous les villages vermoulus

Criaient, comme des bêtes,

Sous la tempête ?


crow drawings - Bing Images                                                                                                                                                                                 More

Sur la bruyère, infiniment,

Voici le vent hurlant,

Voici le vent cornant Novembre


If I only were a couple of inches taller.

prenez   soin   de  vous   et n'ayez   pas  peur  

je suis là  , 

enfin  juste  derrière  vous  

EDITH