AUTOMNE

samedi 29 novembre 2014

Ambiance surannée


Aimez  -  vous   le  passé 

et  rêver   d'histoires   

Évocatoires

Aux  contours    éffacés  ?


Veuves   de  pas   

                                                                  Les  vieilles   chambres

         Qui  sentent   tout   bas 

   L'IRIS   et   l'ambre 



La  pâleur   des  portraits  ,

Les  reliques   usées  

Que   des   morts   ont    baisées

Chère   je   voudrais   





Qu'elles   vous   soient   chères  ,

Et   vous  parlent  un  peu  

D'un  coeur   poussiéreux  

Et  plein  de  mystère  

Paul   Jean  Toulet



 

Montagnes  que  voilait  le   brouillard  de  l'automne  ,

Vallons  que   tapissait   le  givre   du  matin  ,

Saules   dont  l'émondeur  effeuillait  la  couronne  




Vieilles  tours   que  le  soir  dorait  dans  le  lointain  :::::

Chaumières   où  du  foyer  étincelait   la  flamme   ;




Toit    que   le  pélerin   aimait   à  voir   fumer   ,






" Objets   inanimés   , avez - vous  donc   une    âme  

           Qui  s'attache   à  notre  âme   et  la  force  d'aimer "          

          


     Devinez   de   qui  est   le  dernier  poème  ??

Si   vous  étes   sage   la  prochaine   fois  je  mets  en  ligne   des  petites

maisons   pour  faire  un  village  de  NOËL  


en   attendant    en  voici   une   pour  vous  faire   patienter   

j'en  ai  mis   déjà  sur  Facebook 

comme  d'habitude   une  feuille  de  papier   à  dessins   180 gr

format   A4  

à  bientôt                                    IRIS   



  

samedi 22 novembre 2014

UN SAMEDI ♥♥♥♥♥♥ UNE PHOTO

CHEZ     AMARTIA






Surprise   cette  semaine   Houx / Gui

         Un   Hérisson    dans  la   gamelle    des  chats   




Bien que je sois très pacifique,

Ce que je pique et pique et pique

Se lamentait le hérisson.

Je n'ai pas un seul compagnon.

Je suis pareil a un buisson,

Un tout petit buisson d'épines

Qui marcherait sur des chaussons.

J'envie la taupe ma cousine,

Douce comme un gant de velours.

Émergeant soudain des labours

"Il faut toujours que tu te plaignes"

Me reproche la musaraigne.

"Certes, je sais me mettre en boule

Ainsi qu'une grosse châtaigne,

Mais c'est surtout lorsque je roule

Plein de piquants, sous un buisson,

Que je pique et pique et repique

Moi qui suis si si pacifique"

Se lamentait le hérisson.



je    vous   souhaite   une  bonne   semaine  

à   très    bientôt    

Suivre   les  autres   participants   sur  le  blog     d' 'AMARTIA

merci   de  tous  vos   commentaires   que  je  lis  chaque   fois  avec   grand  plaisir  

Houx / GuiIRIS   

dimanche 9 novembre 2014

CAMPAGNE









                            Trois   ou  quatre    vaches   vinrent   devant   la  grille   

                                 menée  par  une  vieille  à  chapeau  de  paille  






les    bêtes   allaient  , roulant    leurs  flancs   ,

dodelinant  de  leurs  têtes   lourdes   aux    grosses  prunelles   !








Le petit berger, haut comme un manche de hache,

S'obstine à taquiner la bonne mère vache

Qui supporte l'enfant, comme sans s'en douter,

Et machinalement continue à brouter







Il joue avec sa corne, à son fanon s'attache,

Ebouriffe ses crins, les tire, les arrache,

Se cramponne à sa queue et se fait traînoter ... 

Elle ne songe pas à s'impatienter.






Quand le marmot à soif du breuvage qui mousse,

Sous le bedon frôlé par sa tignasse rousse,

De sa main frêle il prend le tétin violet,





Le pressant vers sa bouche avide qui s'y penche,

Et maternellement, pour mieux donner son lait,

Rumine sans bouger la bonne vache blanche.




Se   sont   mes  plus  proches    voisines    

j'aime   bien   les  vaches   c'est  relax   


une    brave   vachotte   produit   25  à  30  litres   de  lait   par  jour  

c'est  grace   à  nos  Blanche  , Paquerette  , Margot  ,  

   que   nous   avons  du  beurre   , de  la  créme  , des   fromages   ::::::

et  nous   pouvons  faire   pleins  de  GATEAUX   




Je  vous   souhaite   une  bonne   semaine    

Merci  de  tous  vos  si  gentils  commentaires

Je   m'efforce   d'y  repondre  , mais   des  fois   la  fatigue  l'emporte  

toute   ma   tendresse  

                                                           IRIS


samedi 1 novembre 2014

UN SAMEDI ///// UNE PHOTO



ROSÉE   DU   MATIN  





J'arrive tout couvert encore de rosée Que le vent du matin vient glacer à mon front. Souffrez 

que ma fatigue à vos pieds reposée Rêve des chers instants qui la délasseront.

Green 

[ Paul Verlaine ]


CHEZ    AMARTIA 

Si tu veux inventer un collier,

Tiens, voici comment procéder.

De bon matin, te réveiller,

Dans les rosiers, te promener.

Tu verras des perles de rosée,

Sur les roses elles sont accrochées

Une bonne poignée tu cueilleras,

Dans une boîte tu les rangeras.

Un cheveu d’or pour les assembler,

Un tout petit noeud pas trop serré,

Ainsi tu auras un joli collier,

Aussi souple que celui d’une fée.

                                                          Gilbert Saint-Pré


Très   bonne   semaine   à  tous   

TENDRESSE                                              IRIS  


  




montage  photo    avec   Picmonkey