AUTOMNE

vendredi 26 septembre 2014

La ronde de septembre

CHEZ    LYLOU ANNE    



ça    brille     ,   ça   pétille  


                                                                                                           

                  Elle m'ouvrit la porte, vêtue de transparence, tenant encore dans ses bras un de ces bouquets de fleurs qui partent toujours à la recherche d'un cœur et ne trouvent qu'un vase.

                        R - Gary                                    

              

une  petite  fée   du  jardin   , capturée  juste  le  temps  de  la photo

on ne   sait  jamais  , elle  aurait  pu  me  jeter  un  sort  :::::::::



ma    collection  de   sulfures  



Emma   se  sentit  , en  entrant  , enveloppée  par  un   air  chaud  ,

mélange   du  parfum  des   fleurs  et   du  beau  linge  ,

de  fumet  des   viandes   et  de  l'odeur  des  truffes  .



Les   bougies  des  candélabres  allongeaient  des   flammes  sur  

Les   cloches  d'argent  ;  


Les   cristeaux   à  facettes   , couverts  d'une  buée  mate  , se  renvoyaient  

des   rayons   pâles  ; des  bouquets  étaient  en  ligne  

sur   toute  la  longueur  de  la  table  , dans  les  assiettes  à  bordure  , 

les   serviettes  arrangées  en  manière  de  bonnet  d'Évéque   :::::::::  Flaubert  (  Mm  Bovary )


Pièce   maitresse  de  ma  collection  de  cloches  

je   modifie  la  décoration  intérieure  en  fonction   des  saisons  


le  soir  principalement  ,  quand  son  quinquet  est  allumé  

et  que  les  bocaux  rouges  et  verts  qui  embellissent  sa  devanture  

allongent  au  loin  , sur le sol 

leurs  deux  clartés  de  couleurs  ::::::::::Flaubert  ( Mm  Bovary )  

Verres   à  apéritif   de  1950  , j'ai  toujours  vu   mes  parents  

Boire   dans  ces  verres  l'apéritif   du  dimanche  

Bartisol  -  St  Raphaël - Byrrh -  Dubonnet  

                                                                                     

  je   vous  souhaite  une  agréable   fin  de  semaine   et  

un  très  bon  weekend   sous  les  couleurs  chaudes  de  l'automne  

merci  à  tous  de  vos  gentils  commentaires  , c'est  si  agréable  
en  espérant   que  ma  newsletter  partira :::::::cette  fois -çi  

                                                                      IRIS 


samedi 20 septembre 2014

UN SAMEDI UNE PHOTO

CHEZ      AMARTIA

Grenouille 6


La jeune grenouille

                                                  

Jadis vivait au fond d'un marécage

Laïtou Laïtou lala

Une jeune grenouille aussi belle que sage

Laïtou lala Laïtou lala et Laïtou lala

Un jeune crapaud à peu près du même âge

Laïtou Laïtou lala

S'en vint un jour lui parler mariage

Laïtou lala Laïtou lala et Laïtou lala

Je voudrais bien, lui dit-elle avec âme

Laïtou Laïtou lala

Mais mon tuteur veut de moi faire sa femme

Laïtou lala Laïtou lala et Laïtou lala

Ca ne fait rien, ce soir je vous enlève

Laïtou Laïtou lala






Laïtou Laïtou lala

Nous irons loin pour vivre ce beau rêve

Laïtou lala Laïtou lala et Laïtou lala

Lors le tuteur, vieux lézard à l'oeil louche

Laïtou Laïtou lala

Survint alors et dit d'un ton farouche

Laïtou lala Laïtou lala et Laïtou lala

Ah sacripant c'est comme ça qu'tu m'la souffles

Laïtou Laïtou lala

J'vais te donner un coup de ma pantoufle

Laïtou lala Laïtou lala et Laïtou lala





Laïtou lala Laïtou lala et Laïtou lala

Le jeune crapaud à cette injure mortelle

Laïtou Laïtou lala

Tire son sabre et lui brûle la cervelle

Laïtou lala Laïtou lala et Laïtou lala

Mais poursuivi par toute la justice

Laïtou Laïtou lala





Laïtou Laïtou lala

Il s'asphyxie au fond d'un précipice

Laïtou lala Laïtou lala et Laïtou lala

La jeune grenouille ainsi abandonnée

Laïtou Laïtou lala

Alla s'noyer dedans sa cheminée

Laïtou lala Laïtou lala et Laïtou lala

Puis elle se dit de sa voix de trombone

Laïtou Laïtou lala

Tiens v'la pour toi puisque tu m'abandonnes

 Laïtou lala Laïtou lala et Laïtou lala






Et toi, quand est-ce que tu rencontres ton prince charmant? 

- Je n'arrête pas de le rencontrer mais il se transforme immédiatement en grenouille.

                                                                                                     Balasko



                                                                        Une   pomme   de  touline  

LOLA  vous   remercie   de  tous  vos  commentaires

                                                     et  vous   fait  de  gros  câlins   ♥

                                                 et  vous  montre   son  cadeau  d'anniversaire

                                     venant  de  chez   KAT   ( le  chat  qui  peint  vert  


BONNE    SEMAINE   à   TOUS   


D'autres   participants    chez   AMARTIA

                                                                                 IRISGrenouille 6

                                                                

lundi 15 septembre 2014

LOLA ♥♥♥♥ ♫ ♪ ♫ ♪


voila  c'est   moi  ( j'ai  4 mois )  

                                               j'ai   eu  13  ans   le  11  septembre  2014

j'ai   reçu   comme  prénom   LOLA   , un  prénom   que  j'aime  beaucoup   

je   suis  peu  obéissante   , mais  je  fais   des  efforts   

avec  l'âge   je   deviens   plus   sage  , 




petite   on  me  surnommait    "  la  serial   killer  "  


tout   ce  qui  avait   des  ailes   , ou  des  pattes   :::::croque   

Poissons   ,  lézards   , oiseaux  ♫ ♪  ,   mouches  ,  papillons  , souris  , mulots  

j'étais   la  terreur   du  quartier  


puis   avec  le  temps   , je  me  suis  assagie   

un  auteur    Charles   Beaudelaire   à  écrit   un  beau   poème  sur  les  chats   

                                                    LE   VOICI    "LE   CHAT "





Dans ma cervelle se promène 

Ainsi qu'en son appartement,

Un beau chat, fort, doux et charmant.

Quand il miaule, on l'entend à peine,






Tant son timbre est tendre et discret ;

Mais que sa voix s'apaise ou gronde,

Elle est toujours riche et profonde.

C'est là son charme et son secret.





Cette voix, qui perle et qui filtre

Dans mon fonds le plus ténébreux,

Me remplit comme un vers nombreux

Et me réjouit comme un philtre.



Elle endort les plus cruels maux

Et contient toutes les extases ;

Pour dire les plus longues phrases,

Elle n'a pas besoin de mots.




Non, il n'est pas d'archet qui morde

Sur mon coeur, parfait instrument,

Et fasse plus royalement

Chanter sa plus vibrante corde,





Que ta voix, chat mystérieux,

Chat séraphique, chat étrange,

En qui tout est, comme en un ange,

Aussi subtil qu'harmonieux !





De sa fourrure blonde et brune 

Sort un parfum si doux, qu'un soir

J'en fus embaumé, pour l'avoir

Caressée une fois, rien qu'une.



C'est l'esprit familier du lieu ; 

Il juge, il préside, il inspire

Toutes choses dans son empire ;

Peut-être est-il fée, est-il dieu ?





Quand mes yeux, vers ce chat que j'aime

Tirés comme par un aimant

Se retournent docilement

Et que je regarde en moi-même


Je vois avec étonnement

Le feu de ses prunelles pâles,

Clairs fanaux, vivantes opales,

Qui me contemplent fixement.



les  chats   dans   la  littérature   , ils  ont  sus  nous  comprendre   et  nous  aimer  

_  Charles   Perrault 
_  Chateaubriant  
_  Théophile   Gautier
_  Zola
_  Maupassant
_  Léautaud
_  Colette
_  Boris   Vian 
_ illustrateur   (  Dubout  )  et  bien  d'autres  encore  ::::::




 "     le   temps  passé  en  compagnie  d'un  chat   n'est  jamais   perdu   " Colette





BONNE    SEMAINE    à   TOUS  

                                                               IRIS