AUTOMNE

samedi 29 juin 2013

La  photo  du  samedi

chez  AMARTIA






MON    SUREAU 

QUI  a  bien  profité  de  toute  cette  pluie
c'est  bien  le  seul  qui  ait  apprécié  ce  vilain temps





Je  vous  offre  la  recette  du  vin  de  sureau 

d'après  Miss  Marple  





Préparation:  20 min   _ Macération :  48 h _ Repos : 15 jours _
Conservation: 1 an 

Pour  1 litre  de  vin   sec ou  doux , voire rosé , ou  rouge 
selon  les  goûts   
                            6  ombelles  de  SUREAU 
                            150 gr  de  sucre  cristallisé 
                            20 cl  d'alcool  de  fruits  à  40 °  ou  de  kirsch 


Faites   macérer  les  ombelles  dans  le  vin  , dans un bocal
Refouler  les  fleurs  pour  les  empêcher  de  flotter  

Au  bout  de  48 h , retirer  les  fleurs  en les pressant 

Filtrer  trois  fois de suite  à travers  un  linge  fin 

Verser  le  jus  dans  un  bocal  
Ajouter  le  sucre  et  l'alcool 

Fermer  , secouer , pour  melanger  
Laisser  reposer  15  jours  
Avant  de  le  déguster  

Vous  pouvez  également  rajouter   les  pétales  d'une  rose 


Je  vous  ai  fait  2  petites  étiquettes

pour  les  bouteilles ( grandir à la photocopieuse )






à  boire  en  apéritif   , très  frais  



je  vous  souhaite  un  joyeux  weekend  

n'oubliez  pas  d'installer  la  vignette  de votre  blog

nous  irons  vous  lire  avec  plaisir ♥♥♥♥

N'oubliez  pas  les  autres  participants

                                                                  IRIS




mercredi 26 juin 2013

Prenez ces roses


                   De  mon  jardin 

Elles  sont  là  fraîches  et  disposes  

elles  n'attendent  qu'un  regard  , et  qu'on leur  dise  gentiment  

qu'elles  sont   belles  !




                                    La  plus  délicate  des  roses 
                                    Est , à coup sûr , la rose -thé .
                                    Son  bouton aux  feuilles  mi-closes
                                    De  carmin à peine  est  teinté



                                               On aurait dit  une rose blanche 
                                             Qu'aurait  fait  rougir  de  pudeur,
                                              En  la  lutinant  sur  sa  branche ,
                                              un  papillon  trop  plein  d'ardeur .




                                                   Son  tissu  rose  et  diaphane 
                                                   De  la chair  a  le  velouté ;
                                                   Auprès , tout  incarnat  se  fane
                                                  Ou  prend  de  la  vulgarité .





                                                   Comme  un  teint  aristocratique
                                                   Noircit  les  fronts  bruns  de  soleil
                                                   De  ses  soeurs  elle  rend  rustique
                                                   Le  coloris  chaud  et  vermeil .





       
                                                    Mais  si  votre  main qui s'en joue,
                                                    A  quelque bal  , pour son parfum ,
                                                    La  rapproche  de  votre joue ,
                                                    Son  frais  éclat devient  commun .





                                                       Il  n'est  pas de rose assez  tendre 
                                                       Sur  la  palette  du  printemps,
                                                       Madame , pour  oser  prétendre
                                                       Lutter  contre  vos  dix-sept  ans .





                                            La  peau  vaut mieux  que  le pétale,
                                            Et le sang pur d'un noble coeur
                                            Qui  sur la jeunesse s'étale,
                                            De  tous les roses est vainqueur !

                                                                                                           Théophile  Gautier 




Véronique et géraniums vivaces


Quand  vous  serez  bien  vielle  , au  soir  , à la  chandelle ,
Assise  auprès  du  feu  , dévidant  et  filant,
Direz  chantant  mes  vers  , en  vous  émerveillant :

                      "  Ronsard  me  célébrait  du  temps  que  j'étais  belle " 

(Ronsard)





pauvre  résultat  , dû  à la  pluie  et  aux  orages 
une  grosse  branche  s' est  écroulée  




                                                 une  nouvelle  petite  déco  de  jardin  



                           y  a- t- il  une oreille  assez  fine 

                                pour  entendre  le  soupir 

                                d' une  rose  qui  se  fane ?





un  livre  que  je  viens  d'acquérir   , je  vous  en  parlerai  une  autre  fois 

                                               à  très  bientôt

                                                                     IRIS♥♥♥♥

installez  la  vignette  de  votre blog

Nous  irons  vous  lire  avec  plaisir  













                       

samedi 22 juin 2013

Photo  du  samedi  chez






Nous  faisons  tomber  , sur  les yeux  des  hommes 

Le  calme  et  l'oubli  des  maux ; car  nous  sommes

Les  fleurs  du  sommeil  !



Sois  sage ,ô ma  douleur  et  tiens  toi  plus  tranquille  

Tu  réclamais le soir ; il descend  ; le voici (Beaudelaire )



les   ères  Victorienne  et  romantique   , furent  marquées  par une
large  diffusion  du  Laudanum
en  Angleterre  , en Europe  ; aux états  Unis 

                                Il  était  moins  cher  qu'une  bouteille  de  gin 
C'était une  médication  légale  




parmi  les  auteurs  littéraires qui en usait  , on peut  nommer

Coleridge  - Quincey_  Byron_  Mari Shelley_ Dickens_  Lewis Caroll
Antonin  Artaud _ Collins _ Beaudelaire _ Barbey d'Aurevilly ::::::




                    Symbole  du  repos  , de l'oubli  , et  du  rêve





Allez  visiter  les  autre  participants  chez 

                                                        AMARTIA

installez  la  petite  vignette  de  votre  blog

nous  irons  vous  visiter  avec  plaisir ♥♥♥♥



mardi 18 juin 2013

TOI , MA PETITE FOLIE :::::

mon   paradis   terrestre   

un instant de juin "rêveries du chat bleu"



             Messagère   des  DIEUX 




IRIS  était  la  fille  de  Thaumos   , fils  de  la  terre 

elle  devint  la  favorite  de  Junon  

à  laquelle  , elle  n'apportait  que  des  bonnes  nouvelles




En  récompense  de  ses  services

elle  fut  changée  en  arc  en  ciel  





c'est  du  rhizome  que l' on  extrait  l'essence   

au  xviié  siècle  , on l'utilise  en  poudre  pour  les  perruques 

il en ressort  une  odeur  de  violette  








aujourd'hui  , elle  rentre  dans  la  composition 

de  nombreux  parfums 

comme  note  de  fond 



Mêlé  aux  arômes  sensuels  du  patchouli  

et  aux notes  fraîches  du  vétiver  

donne  un  ingrédient  classique  et  séduisant 




pour  le  moment  c'est  le  parfum  que  je  porte  


     place  à  nos  fleurs  embrasées

     dont  les  teintes  irisées

     nous ont - honneur  précieux!-

    valu le nom symbolique,

    qu'avait, dans  l'olympe  antique,

                                                   la  messagère  des  dieux !




un petit  clin  d'oeil   à  SARA   (un petit clic )

                            en remerciment de  tous  les  beaux  cadeaux  offerts



                              

                                                SARA  , je te fais  de  gros  bisous

                                                                   et   MERCI

                                                       ♥♥♥♥♥♥♥♥

un  petit  clic  sur  la  photo   ci-dessous

                                       à  bientôt

                                                                     

                                                IRIS                       


et faire un petit clic sur les photos pour les voire en plus grand

à  très  bientôt




♥♥♥♥♥ inscrivez votre blog ♥♥♥♥ nous irons vous lire avec plaisir

samedi 15 juin 2013

Photo  du  samedi

CHEZ  AMARTIA




Une  petite  silhouette  , légère  et  aérienne

                  Allant  sentir  une  rose  de  Shakespeare  










Et  rose  elle  a  vécu 

ce  que  vivent  les  roses 

l'espace  d'un matin 

Malherbe




Lola  aussi   aime  beaucoup   les  roses  



je  vous  souhaite  un  bon  et  doux   weekend

merci  pour  tous  vos  gentils  commentaires 

  voir  les  autres  participants 

chez   AMARTIA

                                           à  bientôt

                                             IRIS  


                      temps   prévu  pour  ce  weekend  !!!!!!


mardi 11 juin 2013

Un thé avec Marcel

     du   côté  de  chez  Swann









( ma  mère )   envoya  chercher  un  de  ces  gâteaux  courts  
et  dodus  appelés  
                                     Petites  Madeleines  

qui  semblent  avoir  été  moulés  dans  la  valve  rainurée  
d'une  coquille  de  Saint  Jacques  





Et  bientôt   , machinalement  , accablé  par  la  morne  journée  
et  la  perspective  d' un  triste  lendemain  ,
je  portai  à  mes  lèvres  une  cuillerée  du  thé  
où  j'avais  laissé  s'amollir  un  morceau  de  madeleine .






Mais  à  l'instant  même  où  la  gorgée  mêlée  
des  miettes  du  gâteau  toucha  mon  palais  ,

je  tressaillis ,  attentif  à  ce  qui  passait  
d' extraordinaire  en  moi  ,

         

                                      UN  PLAISIR   DÉLICIEUX  M'AVAIT  ENVAHI





Et   tout   d'un  coup  le  souvenir  m'est  apparu 



                                                                                       salle à manger  chez  Proust 




                                                                                             la chambre de tante  " Léonie "

   "  Ce  goût   , c'était   celui  du   petit  morceau  de  MADELEINE 
que  le  dimanche  matin  à  Combray  
ma  tante  Léonie  m'offrait   après  l'avoir  trempé
dans  son  infusion  de  Thé  ou  de  Tilleul  "




                                                                                                                                    iris  du  jardin 

Quand   d' un  passé  ancien   rien  ne  subsiste  ,
après  la  mort  des  êtres  ,
après  la  destruction  des  choses  ,

Seules   , plus  frêles  mais  plus  vivaces  ,  plus   immatérielles,
plus  persistantes ,  plus  fidèles  ,
l'odeur  et  la  saveur  restent  encore  longtemps ,





Comme  des  âmes  , à se  rappeler ,
à  attendre ,
à  espérer ,
sur  la  ruine  de  tout  le  reste  
à  porter  sans  fléchir  , sous  leur  gouttelettes   presque  impalpable ,
l' édifice  immense  du   SOUVENIR .







                               goûter  avec  Albertine

                                                Sandwiches  au  chester 

                                                      Tarte  aux  pommes

                                                           Tartelettes  aux  abricots

                                                                             cidre 





il  y  a  , dans le  temps  qui  suit  un  repas  copieux  ,
une  sorte  de  temps  d'arrêt ,
où  rester  sans  rien  faire  , nous  donne  le  sentiment 

               DE  PLÉNITUDE  DE  LA  VIE 




                                                                                                rose  Catherine  Deneuve


quelques    photos  de  mes  premiers   IRIS 











toutes  les  images  et  les  textes   viennent  de  ce  livre 





               JE  VOUS  SOUHAITE  UNE  BONNE

                                            SEMAINE 


                                            à  bientôt

                                                IRIS

                                          mes   premières   roses  du  jardin 


merci  pour  tous  vos  commentaires ♥♥♥♥